Festival international Jean Rouch 2010

Archives du Festival International Jean Rouch

2008 / 2009 / 2010 / 2011 / 2012 / 2013 / 2014


FIJR 2010 : Programme / Palmarès


Télécharger le document : FIJR 2010

 Programmation Festival International Jean Rouch,
29e Bilan du film ethnographique
27 mars – 5 avril 2010

Auditorium - Grande Galerie de l’Évolution - Jardin des Plantes
Muséum National d’Histoire Naturelle
36, rue Geoffroy Saint Hilaire 75005 Paris

Samedi 27 mars
Ouverture du Festival
Carte blanche aux productions de documentaires anthropologiques du CNRS Images
Séances 10h – 13h et 14h30 – 18h
Samedi 27 mars 
Ouverture du Festival 
Carte blanche aux productions de documentaires anthropologiques du CNRS Images
Dès les années 1950, des ethnologues/anthropologues du CNRS sont partis sur le terrain avec une caméra. Un important corpus de films a ainsi été constitué qui représente aujourd'hui près du tiers des 1450 documents en diffusion inscrits au Catalogue de la Vidéothèque.
Dans le cadre du Festival international Jean Rouch, le Comité du film ethnographique (CFE) a proposé une Carte blanche à CNRS Images qui au travers de quatre films présentera ses actions en faveur de la production audiovisuelle ethnographie, de la coproduction, de la diffusion et de la formation à l’écriture visuelle. www.cnrs.fr/cnrs-images/ 
 
Séances 10h - 13h
Ayathor
Annie Dupuis 
Production : CNRS, MNHN-Technique et culture, Université Clermont-Ferrand-Dynamique religieuse et pratiques sociales
23 min ; 2004 ; vidéo ; couleur. 
Au Togo, dans le pays ewe, des représentations graphiques populaires sont réalisées sur les murs des maisons ou des temples vaudou. L'ethnologue Annie Dupuis présente le peintre Ayathor et son travail, puis s'entretient avec lui sur son apprentissage et son inspiration.

Les mystères de Kyys la chamane
Marc Jampolsky
Production : Gédéon programmes, Arte France, CNRS Images, Université Toulouse 3 
52 min ; 2007 ; vidéo ; couleur. 
En Iakoutie, l'anthropologue Eric Crubézy exhume, en juillet 2006, une sépulture au contenu exceptionnel : la momie d'une chamane parfaitement conservée grâce au permafrost.  
 
Scènes de vie chez les Evènes du Kamtchatka
Joëlle Robert-Lamblin 
Production : CNRS
33 min ; 2006 ; vidéo ; couleur. 
Ce film présente des aspects de la vie des Evènes, minorité ethnique d'éleveurs de rennes arrivée au Kamtchatka central dans la deuxième moitié du 19ème siècle.  

Séance 14h30 - 17h 
Visages d’une déesse vénézuélienne
Roger Canals
Production : CNRS
55 min ; 2007 ; vidéo ; couleur. 
Maria Lionza, divinité de l'amour et de la fertilité, symbole de l'histoire et de l'identité vénézuélienne est une figure omniprésente. 
 
La laque en Asie, de la technique à l’art
Momoko Seto
Production : Réseau Asie – Imasie, CNRS Images
52 min, 2010 ; vidéo ; couleur.
Ce film conte pour la première fois la formidable aventure de la laque, cette technique d’excellence présente en Asie depuis plus de 9 000 ans. De l’arbre à laque aux laques synthétiques, du bol «Wajima » du Japon aux meubles laqués à la chaîne en Chine, en passant par le tableau en laque poncée du Vietnam, artisans, artistes et chercheurs vous feront découvrir les différentes facettes de ces objets devenus œuvres d’art.

Dimanche 28 mars
Rétrospective : Les Ateliers Varan à Kaboul (2006-2009)
Séance 11h – 13h
Mon kaboul
Whahid Nazir (Afghanistan)
26 min ; 2007 ; vidéo ; couleur.
Jamal est chauffeur de taxi collectif. Avec ses passagers, il parle de la guerre civile présente dans toutes les mémoires et en retrouve les traces dans les rues de la ville.

Le bruit des pas
Mariam Nabil Kamal (Afghanistan)
23 min ; 2009 ; vidéo ; couleur.
Des invalides fabriquent des membres artificiels pour d’autres. À travers leurs histoires de vie, nous découvrons combien d’Afghans ont souffert de la guerre.

Reve de lumiere
Ibrahim Bamiani (Afghanistan)
26 min ; 2007 ; vidéo ; couleur.
Sediq et Yousof gèrent la pénurie d électricité et réparent les installations vétustes au jour le jour et nous découvrons la vie d’un quartier du Kaboul populaire.

Séance 14h -18h
Lima
Mohammad Mehdi Zafari (Afghanistan)
26 min ; 2007 ; vidéo ; couleur.
Lima a quatre ans, ses parents sont aveugles. Malgré son jeune age, elle tente de les aider.

Bulbul l’oiseau des villes
Reza Hossain (Afghanistan)
26 min ; 2008 ; vidéo ; couleur.
Bulbul et ses copains sont laveurs de voitures pour faire vivre leur famille. Face à un monde désenchanté, la solidarité, l’humour et la vacherie des enfants sont salutaires.

Des briques et des reves
Sediqa Rezaei (Afghanistan)
26 min ; 2008 ; vidéo ; couleur.
Abdullah et Madi travaillent dans une briqueterie. Leur amitié et leur moquerie du monde des adultes leur permettent de s’échapper un peu de la triste réalité.

L’enfant de Kaboul
Barmak Akram (Iran)
1h 37 min, 2008 ; vidéo; couleur.
Dans le tohu-bohu de Kaboul, un chauffeur de taxi prend en charge une femme et son bébé. Quand la cliente quitte la voiture... Surprise : le bébé est là, abandonné.

Compétition internationale
Lundi 29 mars
Ouverture des caisses 10h
Séance 10h30 – 13h
Dansa als esperits – Dance to the Spirits (Cameroun)
Ricardo Iscar (Espagne)
78 min; 2009; vidéo; couleur.
Mba Owona Pierre, guérisseur Évuzok, soigne les maux du monde de la nuit où les esprits habitent.

La Vie sombre trois fois, se relève sept et neuf fois flotte à la dérive... (France/Vietnam)
Xuân-Lan Guyot (France)
48 min ; 2009 ; vidéo ; couleur.
« Plutôt que de laisser son corps dans un environnement souillé, on est allé déterrer ses os pour les nettoyer puis les emmener dans son village. »

Séance 14h30 – 18h
Was fotografiert werden muss ! – What Has to Be Photographed ! (Yémen)
Irina Linke (Allemagne)
12 min ; 2010 ; vidéo ; couleur.
Photographies de famille, sans femme ni mère.

Beijing Taxi (Chine)
Alessandro de Toni (Italie)
85 min ; 2009 ; vidéo ; couleur.
Parcourir en taxis les rues de Pékin et, écouter les paroles libres des chauffeurs.

Do din Ka mela – A Two Day Fair (Inde)
K. P. Jayasankar et Anjali Monteiro (Inde)
60 min ; 2009 ; vidéo ; couleur.
Deux journées dans le quotidien de Mura et Kanji au rythme de leur musique soufie.

Mardi 30 mars
Ouverture des caisses 10h
Séance 10h30 – 13h
A Por Por Funeral for Ashirifie (Ghana)
Steven Feld (USA)
58 min ; 2009 ; vidéo; couleur.
Concert de klaxons jazzy pour accompagner les funérailles du chauffeur de taxi Ashirifie.

Shaman tour (Mongolie)
Laetitia Merli (France)
63 min ; 2009 ; vidéo ; couleur.
Chamane et tourisme, une rencontre qui n’est pas incompatible ?

Séance 14h30 – 18h
Sevrapek City (Vanuatu)
Emmanuel Broto et Fabienne Tzerikiantz (France)
55 min ; 2009 ; vidéo ; couleur.
Inventaire de la biodiversité, tristes relations entre scientifiques et villageois.

Sidi Slimane ou les sujets de la tribu (Algérie)
Daniel Pelligra (France)
30 min ; 2008 ; vidéo ; couleur.
Anthropologie partagée pour une ethno-fiction.

Reviens demain (Papouasie-Nouvelle-Guinée)
Eytan Kapon et André Iteanu (France)
70 min ; 2009 ; vidéo ; couleur.
Le développement par l’adoption rituelle d’un homme blanc par chaque famille Orokaiva.

Mercredi 31 mars
Ouverture des caisses 10h
Séance 10h30 – 13h
Harguine Harguine (Algérie)
Merien Bouakaz (Algérie)
24 min ; 2009 ; vidéo ; couleur.
Qu’est ce qui les pousse à fuir leur pays et quel est donc ce rêve pour lequel ils sont prêts à mourir ?

Flacky et camarades (France)
Aaron Sievers (Allemagne)
103 min ; 2008 ; vidéo ; couleur.
Images tournées entre 1976 et 1983, interviews actuelles, paroles de mineurs : récits du travail, de combats... et d’amour.

Séance 14h30 – 17h
Requecho, mil años después – Requecho, a Thousand Years Later (Pérou)
Humberto Saco (Pérou)
50 min ; 2009 ; vidéo ; couleur.
Les Aymara sont divisés sur la question du tourisme qui se développe le long du lac Titicaca.

Hae Nyo Women of the Sea (Corée du Sud)
Dahila Gerstenhaber (Israël/USA)
58 min ; 2008 ; vidéo ; couleur.
Rencontres stimulantes des « mamies » plongeuses de l’île de Haenyo.

Séance 17h30 – 19h45
Dallas (France)
J. M. Papazian (France)
53 min ; 2009 ; vidéo ; couleur.
Gitan de la lignée des grandes familles des jazzmen manouches, Dallas vit une guitare à la main.

Zanzibar musical club (Tanzanie)
Philippe Gasnier et Patrice Nezan (France)
52 min ; 2009 ; vidéo ; couleur.
Un monde nourri de tonalités arabes, de rythmes latins, de mélodies indiennes et de percussions africaines.

Jeudi 1 avril
Ouverture des caisses 10h
Séance 10h30 – 13h
Pour le meilleur et pour l’oignon ! (Niger)
Sani Elhadj Magori (Niger)
52 min ; 2008 ; vidéo ; couleur.
De la robe violette à la robe blanche, le mariage aura-t-il lieu ?
 
Letters from Desert (Eulogy to Slowness) (Inde)
Michela Occhipinti (Italie)
88 min ; 2009 ; vidéo ; couleur.
Le téléphone portable va-t-il mettre fin aux tournées du postier Hari dans le désert du Thar ?

Séance 14h30 – 17h
Altzaney (Géorgie)
Nino Orjonikidze et Vano Arsenishvili (Géorgie)
30 min ; 2009 ; vidéo ; couleur.
La vieille Altzaney résout les problèmes quotidiens de la communauté Kist et garde ses morts.

Demsala Dawi : sewaxan (Turquie)
Kazim Oz (Turquie)
91 min ; 2009 ; vidéo ; couleur.
Vision intime et lyrique de la communauté Shawaks d’Anatolie pendant la transhumance.

Séance 17h30 – 19h45
Casado’s Legacy (Paraguay)
Valentina Bonifacio (Italie)
50 min ; 2009 ; vidéo ; couleur.
Délaissés après la fermeture de l’usine de tanin, les Maskoy prennent leur destin en main.

Millones en la basura – Des millions dans la poubelle (Uruguay)
Manon Kleynjans et Hélène Ballis (France)
26 min ; 2009 ; vidéo ; couleur.
Menace de privatisation sur les services publics de récupération des déchets de Montevideo.

Vendredi 2 avril
Ouverture des caisses 10h
Séance 10h30 – 13h
Bilal (Inde)
Sourav Sarangi (Inde)
88 min ; 2008 ; vidéo ; couleur.
Une année au côté d’un garçon de trois ans, de ses parents aveugles et  pauvres où l’espoir n’est pas absent.

Wild Beast (Chine)
Jeroen Van der Stock (Belgique)
58 min ; 2008 ; vidéo ; couleur.
Portrait intimiste d’un étrange figurant chinois des studios de cinéma de Hengdian.

Séance 14h30 – 17h
Les acteurs paysans du tourisme au Kilimandjaro (Tanzanie)
Juhane Dascon (France)
62 min ; 2009 ; vidéo ; couleur.
Le tourisme de trekking peut être une réponse à la crise caféière.

Shooting with Mursi (Éthiopie)
Ben Young (Royaume-Uni)
54 min ; 2010 ; vidéo ; couleur.
Dans la vallée de l’Omo, une kalachnikov d’une main, la caméra de l’autre, Olisarali Olibui relate les combats de sa tribu.

Séance 17h30 – 19h45
La danse des wodaabe (Niger)
Sandrine Loncke (France)
90 min ; 2009 ; vidéo ; couleur.
Loin de tout « goudron » vaste rassemblement cérémoniel des Wodaabe pour célébrer leur unité culturelle.

 

Samedi 3 avril
Séance 15h30 – 18h
15h30 Palmarès
16h Film de clôture
Trópico da Saudade, Claude Lévi-Strauss e a Amazônia – Claude Lévi-Strauss, auprès de l’Amazonie (Brésil/France)
Marcelo Fortaleza Flores (Brésil)
71 min ; 2009 ; vidéo ; couleur.
Parcours remarquable d’un homme qui a marqué l’anthropologie.

Dimanche 4 avril et Lundi 5 avril
Séance 13h – 18h
Projection des films primés.

Jury international :
Luca Bich (Italie) : responsable de la rétrospective Filmontagna au Cervino CineMountain, réalisateur.
Anne Conan (France) : recherche d'archives, réalisatrice.
Julien Farenc (France) : Chargé de collection au Service Images animées du département de l'Audiovisuel at Bibliothèque nationale de France (BnF).
Barbara Glowczewski (France) Directrice  de recherche  au CNRS, membre du Laboratoire d'Anthropologie Sociale, ethnologue et réalisatrice.
Christian Hottin (France) : Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique, Direction générale des patrimoines, Ministère de la Culture et de la Communication.
Baudouin Jurdant (France) : Professeur en Sciences de l'information et de la communication à l'Université Paris Diderot, responsable du Master de journalisme scientifique au CERILAC.
Claire Schneider (France) : Chargée de la collection sonore et audiovisuelle, musée du quai Branly, ethnomusicologue.

Prix :
Grand prix NANOOK - JEAN ROUCH (CNRS Images: 1 500 €)
Prix MARIO RUSPOLI (Service du livre et de la lecture, Direction générale des médias et des industries culturelles, Ministère de la Culture : 1 000 €)
Prix du PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL (Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique, Direction générale des patrimoines, Ministère de la Culture: 1 000 €)
Prix BARTOK (Société française d’ethnomusicologie : 1 000 €)
Prix FATUMBI – décerné à un premier film d’anthropologie – (Société française d’anthropologie visuelle: 500 €)

Comité de sélection :
Sylvaine Conord (France) –  anthropologue, photographe ; Françoise Foucault (France) –secrétaire générale du Comité du film ethnographique ; Pierre Lamarque (France) – anthropologue, cinéaste, directeur artistique du Festival International Jean Rouch 2010 ; Annie Mercier (France) – ethnologue, cinéaste ; Laurent Pellé (France) – Coordinateur de manifestations ; Agnès Rotschi (France) – ethnologue ;  Mattéo Treleani (Italie) – sémioticien.

L’équipe du festival remercie,
Pour son  concours : Cinéma du Réel,
Pour leur partenariat : Ateliers Varan; CNRS Images ; DRAC Île-de-France, service du cinéma, de l’audiovisuel et du multimédia ;
Images en Bibliothèques ; IRD, Délégation à l’information et à la communication ; Ministère de la Culture et de la Communication, Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique, Direction générale des patrimoines, Service du livre et de la lecture, Direction générale des média et des industries culturelles ; Muséum national d’Histoire naturelle ; Société française d’anthropologie visuelle ; Société française d’ethnomusicologie.
Pour leur aide et participation : Inês Espirito Santo, Silvia Guido et tous les fidèles amis du Comité.

 

Trente ans l'année prochaine : l'âge adulte ?

Cette année le Festival Jean Rouch s'ouvre dans un nouveau lieu d'accueil. Ce vingt neuvième Bilan en effet va se dérouler au Muséum National d'Histoire Naturelle qui nous offre ses espaces étonnants après que nous eussions dû quitter le Musée de l'Homme, fermé pour travaux indéterminés. Grâce en soit rendue à sa direction qui nous permet de continuer mais aussi de repenser et renouveler nos activités. Que son directeur général, Bertrand-Pierre Galey reçoive ici nos remerciements ainsi que Cyril Roguet, adjoint au directeur de la Dicap.
Une semaine de projection, de confrontations, de découvertes et de débats : nous poursuivons donc notre tâche d'exploration des langages audiovisuels pour l'anthropologie, nos découvertes de nouveaux talents et de nouveaux espaces de recherche. Pour la première fois c'est l'Asie qui apparaît dans le plus grand nombre de films, suivie de près par l'Afrique au sud du Sahara. Un grand nombre de réalisatrices et de réalisateurs sont jeunes : ils suivent les modifications en cours et les contacts entre peuples et cultures tout autant sinon plus que le maintien d'identités dont on perçoit mieux les complexités constitutives. Les grandes phases de l'existence sont interrogées mais souvent dans l'exercice quotidien et parfois contradictoire de leurs parcours. Du tourisme à l'intervention des nouvelles techniques de communication, de l'émigration et de la transhumance à la circulation des esprits, des alliances matrimoniales à la prise en charge des moyens de production, la plupart des questions posées aujourd’hui, apparaissent au travers des parcours proposés et qui comprennent plus d'interrogations que de réponses. De l'espérance nécessaire à l'inquiétude vitale, de l'évidence réaliste au questionnement spirituel, nous apprenons et comprenons mieux les nécessités et parfois les limites de ces rencontres que proposent les films. Sans doute la présence des réalisateurs n'est-elle jamais neutre, sans doute cherchent-ils de moins en moins à se protéger derrière une illusoire objectivité : grâce à cela nous commençons, comme spectateurs, à accepter des questionnements sans résolution et des rencontres inachevées qui avivent de nouvelles enquêtes, proposent d'autres chemins de reconnaissance. Nous apprenons à mieux apprécier les différences en ce qu'elles nous apportent et non plus en cherchant à les réduire à un modèle unique et dominant.
Deux journées spéciales ouvrent le festival : le samedi 27 mars le CNRS-Images nous fait le grand honneur de présenter quelques unes de ses productions, marquant ainsi la longue collaboration et l'étroite amitié qui nous lient à cette institution majeure pour la construction d'une anthropologie audiovisuelle française. Le dimanche 28 mars, l'un de nos plus anciens partenaires, complice pourrait-on mieux dire, les Ateliers Varan nous offrent une sélection de films réalisés entre 2006 et 2009 par les étudiants formés à Kaboul sous la direction avisée de Séverin Blanchet. Ce sera une ouverture importante sur l'activité de formation au documentaire poursuivie depuis de longues années par les Ateliers Varan.
Je voudrais, pour terminer, remercier ceux qui ont permis la bonne organisation de ce festival et en premier lieu les membres du comité de sélection : Sylvaine Conord, Françoise Foucault, Pierre Lamarque, Annie Mercier, Laurent Pellé, Agnès Rotschi et Mattéo Treleani. Brillamment orientés cette année par notre Directeur artistique, Pierre Lamarque , ils ont eu la lourde tâche de choisir entre plus de trois cents films parvenus au CFE pour formuler le programme proposer. Enfin, mais ce n'est pas une tâche, c'est un immense plaisir, je souhaite exprimer à l'équipe permanente du CFE, notamment sa Secrétaire Générale, Françoise Foucault et son Organisateur de Manifestation, Laurent Pellé, toute l'admiration et toute l'estime que, une fois encore, leur travail et leur enthousiasme méritent. Les mots en l'occurrence sont certainement insuffisants et ne peuvent rendre compte de l'étonnante performance qu'ils accomplissent depuis des années et dont nous sommes les témoins enchantés. Qu'ils soient assurés de notre reconnaissance et de notre profonde amitié.

Marc Piault,
Président du Comité du film ethnographique.

 

Archives du Festival International Jean Rouch

2005 / 2006 / 2007 / 2008 / 2009 / 2010 / 2011


FIJR 2010 : Programme / Palmarès


FESTIVAL INTERNATIONAL JEAN ROUCH
VINGT-NEUVIÈME BILAN DU FILM ETHNOGRAPHIQUE
 27 mars – 5 avril 2010
PALMARÈS

Mention spéciale pour l’auteur et cameraman, Olisarali Olibui:
Shooting with Mursi (Éthiopie)
54 min ; 2010 ; vidéo ; couleur, version originale anglaise.
Réalisation : Ben Young (Royaume-Uni)

Mention spéciale du jury :
Bilal (Inde)
88 min ; 2008 ; vidéo ; couleur, version originale sous titres anglais.
Réalisation et montage : Sourav Sarangi (Inde)

Prix « FATUMBI» décerné à un premier film d’anthropologie – Société Française d’Anthropologie Visuelle : 500 €
Pour le meilleur et pour l’oignon ! (Niger)
52 min ; 2008.
Réalisation : Sani Elhadj Magori (Niger)

Prix BARTOK – Société française d’ethnomusicologie : 1000 €
A Por Por Funeral for Ashirifie (Ghana)
58 min ; 2009.
Réalisation, image et son : Steven Feld (USA)
(La projection fut malheureusement de mauvaise qualité).

Prix du PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL – Mission à l’ethnologie, Ministère de la Culture et de la Communication : 1 000 €
Flacky et camarades (France)
103 min ; 2008.
Réalisation : Aaron Sievers (Allemagne)

Prix MARIO RUSPOLI – Service du livre et de la lecture, Direction générale des média et des industries culturelles, Ministère de la Culture et de la Communication : 1000 €
Shaman tour (Mongolie)
63 min ; 2009.
Réalisation, image et  montage: Laetitia Merli (France)

Prix NANOOK- JEAN ROUCH – CNRS Images : 1500 €
La danse des wodaabe (Niger)
90 min ; 2009.
Réalisation, son et montage : Sandrine Loncke (France)

Jury International
Luca Bich (Italie) : responsable de la rétrospective Filmontagna au Cervino CineMountain, réalisateur.
Anne Conan (France) : recherche d'archives, réalisatrice.
Julien Farenc (France) : Chargé de collection au Service Images animées du département de l'Audiovisuel at Bibliothèque nationale de France (BnF).
Barbara Glowczewski (France) Directrice  de recherche  au CNRS, membre du Laboratoire d'Anthropologie Sociale, ethnologue et réalisatrice.
Christian Hottin (France) : Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique, Direction générale des patrimoines, Ministère de la Culture et de la Communication.
Baudouin Jurdant (France) : Professeur en Sciences de l'information et de la communication à l'Université Paris Diderot, responsable du Master de journalisme scientifique au CERILAC.
Claire Schneider (France) : Chargée de la collection sonore et audiovisuelle, musée du quai Branly, ethnomusicologue.