La Corde du diable | Devil’s Rope

Un film de / a film by : Sophie Bruneau (Belgique)

C’est l’histoire d’un outil universel et familier : le fil barbelé. Elle remonte aux premiers colons, à l’esprit de conquête et à la chasse au sauvage. Elle s’ancre dans l’espace-temps de l’Ouest américain. C’est l’histoire d’un petit outil agricole qui bascule en histoire politique et s’emballe avec le train du capitalisme. C’est l’histoire de l’évolution des techniques de surveillance et de contrôle. L’inversion d’un rapport entre l’Homme et l’animal. C’est l’histoire du monde de la clôture et de la clôture du monde.
 
It is the story of a universal and familiar tool: barbed wire.  It dates back to the first settlers, the spirit of conquest and the control of the wilderness. It is rooted into the American West’s development.  It is the story of a small farming tool that became integrated into political history with the help of growing capitalism.  It is the history of the evolution of surveillance and control techniques. The reversal of a relationship between Man and animal. It is the story of the world of fencing in and the fencing in of the world.
 
Cinéaste et anthropologue de formation, Sophie Bruneau (co)réalise des films documentaires depuis 1993, notamment L’Amérique fantôme (2014), Animal on est mal (2014), et, avec Marc-Antoine Roudil, Madame Jean (2011), La Maison Santoire (2011), Terre d’usage (2009), Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés (2005), Mon diplôme, c’est mon corps (2005), Arbre (2001), Pardevant notaire (1999), Pêcheurs à cheval (1993). Elle a fondé alteregofilms, une société de production indépendante basée à Bruxelles.
 

Fiche technique

Un film de / a film by : Sophie Bruneau (Belgique)
image / cinematography : Rémon Fromont, Fiona Braillon
son / sound : Félix Blume
montage / editing : Philippe Boucq
production/distribution : alter ego films (Bruxelles, Belgique)
info(at)alteregofilms.be