MIRR

Un film de / a film by : Mehdi Sahebi (Suisse)

Compétition internationale 2017
Prix Bartok / Prix monde en regards
Commentaire du jury :

Le Prix Bartók de la Société française d'ethnomusicologie est attribué à « MIRR » de Mehdi Sahebi, un film dédié à une petite société du Centre Cambodge, les Bunong qui, comme tant d'autres aujourd'hui, se voit mise en danger par la convoitise des grandes puissances qui accaparent ses terres au profit d'une forme d'exploitation intensive, en l'occurrence ici la culture du caoutchouc.
Dans ce film, qui n'est pourtant pas à proprement parler un film "sur" la musique, les formes d'expressions musicales locales, qui sont autant de supports d'une mémoire entièrement orale, sont captées en situation, et dans toute leur contemporanéité. En nous restituant sur le mode de l'improvisation les transformations vécues par les Bunong, cette parole musicale ponctue et construit peu à peu la trame narrative du film, offrant au spectateur le regard distancié que portent les acteurs du film sur leur propre tragédie.

Le prix Monde en regards de l'Inalco est attribué, ex aequo, au film"Mirr", pour sa qualité ethnographique et éthique, qui émerge d'une approche collaborative impliquant la population dans le devenir du film. Prenant comme arrière-plan le problème de la dépossession des paysans bunongs de leurs terres agricoles, "Mirr" narre des histoires de vie bousculées, tout en dévoilant la tradition orale bunong à travers un dispositif de scénarisation novateur.

Au Cambodge, Binchey, agriculteur traditionnel de la province du Mondolkiri a été expulsé de ses terres, comme des milliers d’autres petits paysans. Il se sent impuissant face aux grandes plantations d’hévéas étrangères qui accaparent une part toujours plus importante de la surface du pays. Le réalisateur Mehdi Sahebi met en scène, avec Binchey et d’autres cultivateurs, l’histoire de cette dépossession qui a des conséquences dramatiques.

Binchey, a traditional peasant farmer from Mondulkiri, was expelled from his land – like hundreds of thousands of farmers in Cambodia. He feels powerless in the face of foreign rubber tree plantations spreading across more and more parts of the country. Together with Binchey and other villagers, film director Mehdi Sahebi stages the story of this confiscation of the land and its ramifications.

Mehdi Sahebi a étudié l’ethnologie, l’histoire, et le droit international à l’université de Zurich, où il a soutenu un doctorat en anthropologie visuelle en 2006. Son documentaire Zeit Des Abschieds (2006), projeté dans de nombreux festivals dans le monde, a remporté des prix à la Semaine de la critique du Festival du film de Locarno et au Festival international Entrevues de Belfort. Son dernier film MIRR (2016) a été primé à la Semaine du film de Duisbourg (Allemagne).

Fiche technique

Un film de / a film by : Mehdi Sahebi (Suisse)

image / cinematography : Mehdi Sahebi

son / sound : Tetsch Cherr, Neth Prak

montage / editing : Mehdi Sahebi, Aya Domenig

Production/distribution : Cinéma Copain Ltd., Zurich (Suisse)

info@cinemacopain.com