Moughtareb : « Celui qui est ici et pense à là-bas »

Un film de / a film by : Lucile Gruntz (France), Stephanos Mangriotis (Grèce),

Keratsini, banlieue du Pirée : trois jeunes migrants égyptiens, tiraillés entre nostalgie, xénophobie et espoir d’une vie meilleure, racontent leur quotidien, un an après l’attaque raciste dont est victime le premier poissonnier égyptien du quartier, père de l’un des protagonistes.

Lucile Gruntz est anthropologue, post-doctorante à l’Université Aix-Marseille et au Mucem de Marseille. Elle travaille sur les migrations de travail en Méditerranée orientale. Elle s’intéresse aux manières dont les migrations reconfigurent les itinéraires de vie, les rapports aux espaces et au travail, ainsi que les inégalités dans les villes quittées, traversées ou adoptées.

Né à Athènes, Stephanos Mangriotis vit et travaille à Marseille. Il a étudié la photographie à l’Université Paris VIII. Il réalise des projets photographiques documentaires portant sur les migrations, les frontières et la marginalité. En parallèle, il coordonne un atelier photographique avec des personnes souffrant de troubles psychiques. En 2011, il publie Europa Inchallah (éd. Images plurielles) sur les migrants bloqués à Patras. Son travail est exposé dans plusieurs festivals comme les Boutographies, le Sept off, Phot’Aix, ainsi qu’au Festival international du documentaire à Marseille. Il est lauréat du prix Bob Willoughby 2011.

Fiche technique

Un film de / a film by : Lucile Gruntz (France), Stephanos Mangriotis (Grèce),

image, montage / cinematography, editing : Stephanos Mangriotis

création sonore / sound creation : Pavlos Gkousios

son et entretiens / sound & interviews : Lucile Gruntz

production/distribution : Dekadrage, Marseille (France)

contact(at)dekadrage.org, info(at)stephanosmangriotis.com