Rencontre avec l'anthropologue et cinéaste John-Paul Sniadecki
lundi 5 décembre 2016 14:00 - 20:00

La rencontre sera animée par Flora Lichaa, doctorante à l'Inalco, spécialiste du cinéma documentaire chinois.

Séance en partenariat avec le cycle « Paroles de créateurs » du Cerlom et avec le soutien de l’Ecole doctorale de l’Inalco

14h-14h30 | Introduction par Flora Lichaa : Le cinéma documentaire indépendant chinois
14h30-17h30 | Master Classe John-Paul Sniadecki
17h30-18h00 | pause
18h00-20h00 | Projection du film Foreign Parts suivi d’une discussion

Ethnographie sensorielle

Ma rencontre avec John-Paul Sniadecki a eu lieu dans un village d’artistes situé non loin de Pékin en 2010. Il menait alors des enquêtes de terrain pour sa thèse de doctorat, et sillonnait la Chine en recherche de lieux où poser sa caméra. Ses documentaires rendent compte de son expérience chinoise en prêtant une attention égale aux dimensions animées et inanimées du monde. Ce faisant, sa caméra s’attarde sur les machines et les bâtiments qui habitent l’espace, tandis que les bruits ambiants sont mixés pour composer des morceaux de musique « concrète ». La musicalité du lieu accompagne ainsi la déambulation du cinéaste et renforce les sentiments ressentis dans les différents espaces traversés. Le spectateur est alors débordé par un afflux de réactions contradictoires qui modifient sa perception des objets et des personnes qui se présentent à lui. Cette approche s’inscrit dans la filiation du Sensory Ethnography Lab, centre de recherche de l’université de Harvard auquel John-Paul Sniadecki était alors affilié dans le cadre de ses recherches.

Ces expériences sensorielles n’auraient pas une telle profondeur sans les liens de connivence que le documentariste parvient simultanément à tisser avec les protagonistes de ses films. Il donne ainsi à voir le quotidien des habitants d’une enclave new-yorkaise vouée à la démolition dans Foreign Parts, ou celui d’ouvriers chinois venus des campagnes pour travailler sur des chantiers de construction urbains dans Demolition. Ces deux films interrogent la pertinence d’un développement urbain qui dépossède de leurs droits les résidents expulsés et les travailleurs migrants. The Iron Ministry poursuit cette critique sous-jacente du progrès en embarquant le spectateur dans les trains à grande vitesse chinois, où la propreté et la sécurité poussées à l’extrême écourtent les interactions entre les passagers. Les anciens trains favorisent au contraire ces échanges informels : on observe les voyageurs palabrant au détour d’un wagon sur les minorités ethniques et l’accroissement des inégalités sociales. L’immersion sensorielle donne un relief et une texture particulières aux visages et aux paroles de ces individus rencontrés le temps d’un tournage, révélant ainsi le malaise social qui tourmente ce pays sans passé et à l’avenir incertain.

Flora Lichaa

Biographie

John-Paul Sniadecki, professeur adjoint à l’université Northwestern (Chicago), cinéaste et anthropologue, travaille aux États-Unis et en Chine. Son travail explore l’expérience collective, l’ethnographie sensorielle, et les possibilités offertes par le cinéma. Entrés dans les collections permanentes du Musée d’Art Moderne de New York et de San Francisco, ses films ont été projetés dans les festivals les plus prestigieux : Berlinale, Locarno, Festival du Film de New York, American Film Institute, Festival international du film d’Édimbourg, Festival International du Film de Rotterdam, San Francisco, Viennale, BAFICI, RIDM, Cinéma du Réel, FICUNAM et DOChina. Ils ont aussi été présentés à la Biennale de Whitney, de Shanghai, de Shenzhen, au musée Guggenheim, au MAC de Vienne, et à l’UCCA de Pékin.
J.P. Sniadecki a réalisé Chaiqian/Demolition (2010), lauréat du Prix Joris Ivens à Cinéma du Réel, Foreign Parts (2010), qui a remporté deux léopards à Locarno et le Prix du meilleur film aux Festivals Punto de Vista et DocsBarcelona, People’s Park (2012), Prix du meilleur film anthropologique au Festival dei Popoli, Yumen (2013), Prix du meilleur film expérimental et du meilleur film chinois au Festival international de cinéma documentaire de Taiwan. Son dernier long métrage The Iron Ministry (2014), choisi par A.O. Scott pour la rubrique Critics Pick du New York Times, a été largement diffusé et a recueilli les Prix du jury à L’Alternative, au Festival Ann Arbor, Valdivia et au Camden International Film Festival.
Co-organisateur de Cinema on the Edge, un programme itinérant à travers le monde consacré au cinéma indépendant chinois, J.P. Sniadecki a également écrit des articles et réalisé des interviews pour Cinema Scope. Il a contribué à Visual Anthropology Review et à l’ouvrage DV-Made China (Hawaii University Press, 2015).

Films projetés

Foreign Parts

Enclavé dans l’ombre du nouveau Mets Stadium de baseball, le quartier de Willets Point dans le Queens, est une zone industrielle vouée à la démolition. Fait de dépôts de voitures et de revendeurs de pièces d’occasion, sans trottoir ni tout à l’égout, le quartier semble mûr pour une reconversion touristique. Mais Foreign Parts y découvre…

Continue reading